Photo d’illustration: ©Yaga

Harcèlement scolaire : Dorine, chassée de l’école pour être une « sorcière »!

Il y a de ces réalités dont on entend parler rarement, mais qui affectent beaucoup de gens.  La blogueuse Joella Sayubu nous donne ici le témoignage de Dorine, jeune fille victime de harcèlement à l’école, renvoyée pour avoir été accusée d’être une sorcière !

Dorine, une jeune fille de 17 ans est reçue dans une école de laboratoire à Bwoga en périphérie de la ville de Gitega. Heureuse d’échapper à l’école des métiers, Dorine a quitté son domicile familial à Songa pour louer un lit dans un dortoir tout près de sa nouvelle école. Mais son rêve a rapidement viré au cauchemar. Cela est difficilement croyable pour toute personne saine d’esprit, mais la jeune fille est accusée d’aller « i kuzimu » (l’autre monde, nldr) par ses camarades de classe. Elle m’a raconté sa triste histoire.

Des preuves plus qu’improbables.

Des rêves plein la tête, déterminée, Dorine n’aurait jamais cru que son élan serait stoppé net par une histoire aussi farfelue.

Si l’origine de la fausse rumeur est -j’ose à peine y croire- un stylo-effaceur (effaceur, ndlr), d’autres preuves sont venues donner force aux on-dit : le reste du matériel didactique de la jeune fille est aussi peu commun (entre nous, il lui vient d’un oncle de l’étranger, mais cette explication n’a pas satisfait grand monde apparemment). 

Il y a encore le fait que Dorine révise peu et a toujours de bonnes notes, alors que ses camarades de classe y passent pratiquement la nuit. N’y a-t-il pas anguille sous roche? Si. Ça s’appelle l’intelligence !

Mais ce n’est toujours pas suffisant. Sa voisine de lit trouve un stratagème parfait. Elle prétend avoir été emmenée (contre son gré bien sûr) « i kuzimu » par Dorine. 

Le désordre qui s’en suit aboutit au renvoi de Dorine du dortoir. Résignée mais déterminée, elle fait tous les jours le trajet Songa-Bwoga( 5km environ) pour aller étudier.

Les autorités scolaires réagissent

Le harcèlement des élèves passe encore. Quand les profs s’y mettent, Dorine ne sait plus où donner de la tête. Sa concentration est affectée, mais  elle n’a pourtant pas l’intention d’arrêter, surtout que les écoles de labo, il n’y en a pas beaucoup à Gitega et que les examens approchent. 

Espérant mettre fin aux supplices de sa fille, son père en parle aux autorités de l’école. Celles-ci promettent une enquête. Les élèves de leur part menacent d’arrêter les cours et même de quitter l’école si Dorine n’est pas renvoyée. Les profs soutiennent cette initiative.

Une réunion du comité du personnel scolaire décide de la renvoyer pour sa « sécurité ». 

Aujourd’hui encore, Dorine est chez elle. Elle a raté l’année scolaire et attend que les rumeurs cessent avant de reprendre ses études. 

Perdu

Je ne sais même plus quoi penser de cette incroyable histoire. C’est décourageant qu’en plein 21ème  siècle, des personnes instruites croient en ce genre de fables. Que des enseignants servent aussi de caisse de résonnance aux adolescentes à qui ils sont censés apprendre les bonnes valeurs de la vie et non de la superstition. C’est tout simplement aberrant. 

Quant à l’impunité ou la réaction des autorités scolaires, elles ne font que retirer toute crédibilité à ceux qu’on appelle (abusivement dans ce cas) des éducateurs.

Et on s’interroge toujours pourquoi les jeunes ne prennent pas au sérieux leurs études !

Articles récents

Recent Comments ( 4 )

  1. « …Je ne sais même plus quoi penser de cette incroyable histoire. C’est décourageant qu’en plein 21ème siècle, des personnes instruites croient en ce genre de fables. Que des enseignants servent aussi de caisse de résonnance aux adolescentes à qui ils sont censés apprendre les bonnes valeurs de la vie et non de la superstition. C’est tout simplement aberrant.

    Quant à l’impunité ou la réaction des autorités scolaires, elles ne font que retirer toute crédibilité à ceux qu’on appelle (abusivement dans ce cas) des éducateurs.

    Et on s’interroge toujours pourquoi les jeunes ne prennent pas au sérieux leurs études ! ».
    Ceci reflète tout ce qu’on observe dans notre société !! Après comment voulez-vous qu’on ne soit pas dirigé comme des vaches (Ngombe za…..). J’en ai le coeur gros pour cette petite fille.

  2. C’est purement catastrophique de la part de la jeune fille.Pour que les droits de cette dernière soient rétablis,il faut que ce « soit-disant oncle »intervienne pour plus d’éclairicissents

  3. C Tres Honteux D’avoir De Personnes Qui Gardent De Fausses Mentalites Dans Nos Ere Mais Il Faut Qu’il Changent De Mentalite

  4. Et finalement l’espèce de stupidité se développe au sein d’esprits censés innovés!!! C’est la plus triste histoire que l’on n’ait jamais apprise.

Say your opinion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*