Photo d'illustration: ©Yaga
article comment count is: 1

Tenez bon chers « Poilissimes » !

Les étudiants de l’Université du Burundi ont entamé un mouvement de grève pour protester contre l’arrestation de certains de leurs camarades. Une décision soutenue par le blogueur Landry Burundi, qui salue le courage de ceux qui se font appeler «poilissimes ».

Maintenant, je commence à comprendre pourquoi certains se sont affairés, s’acharnant pour supprimer le baptême sous prétexte de violences qui l’auraient émaillé dans le passé. L’esprit de solidarité, unité, égalité, serviabilité que les aînés honorables poilissimes inculquaient aux puants (nouveaux étudiants), futurs membres de la communauté du Rumuri (flambeau) était contraire à leurs projets.

« Leur mouvement de grève n’a pas raison d’être puisque ce nouveau système de prêt-bourse ne les concerne pas ! Il va commencer à s’appliquer pour les nouveaux étudiants. » Combien a été mon étonnement en antendant cette explication d’un responsable de l’Université du Burundi.

Doux Jésus !

Donc ces futurs dirigeants, la futur élite devraient dormir tranquille parce que ce système tant décrié ne les affecterait pas ? « Paroles d’un non initié », diraient certains, mais je ne me le permettrais pas !

La définition du mot «courage »

Chers poilissimes, respect pour votre courage ! Dans cette période où toute voix dissonante à la pensée démagogique et imposée du ‘’tout va bien dans ce paradis a.k.a Burundi’’ est vite rendue au silence, vous n’avez pas voulu vous taire et défendre vos petits intérêts éphémères ! Chapeau à vous  car c’est sans ignorer le risque encouru. Vous n’avez pas hésité à vous lever pour lutter pour vos droits et ceux de vos petits frères et sœurs.

Finalement quand pendant le cours de baptême, nos ainés nous parlaient d’isheni isuze (une chaine bien soudée, ndr) pour nous serrer les coudes et parvenir tous ensemble à venir à bout des exercices, cela n’a pas été vain ! Quand ils nous faisaient comprendre que tous les puants sont égaux c’était pour qu’en des moments pareils on sache défendre l’intérêt supérieur !

Candidats « vyo vyose », on l’a tous été ; les différents grades on les a passé ensemble, chaque matin durant des mois on a entonné en cœur notre hymne de puants, tout ça pour qu’après on accède ensemble au graal, au titre de poilissime ! Au-delà d’un titre comme le croiraient certains, ce sont des valeurs, une mentalité, des principes qu’on partage. Est-ce maintenant qu’il faudrait qu’on se rentre dedans ? Serait-ce le moment de se diviser et répondre aux sirènes partisanes et démagogues ? Vous avez mon respect pour la réponse si retentissante que vous avez donnée. Chapeau !

À vous frères et sœurs dont le tort n’a été que d’avoir représenté les autres et apposé vos signatures ; les dernières nouvelles vous situent dans les abîmes proches de la cathédrale Regina Mundi, que Dieu vous garde !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.