Le bon dieu est un blogueur

Voici l’exercice de comparaison auquel s’est livré le blogueur Ivan Corneille Magagi : comparer l’œuvre de Dieu à celle d’un  blogueur.  Derrière des tournures parfois alambiquées ou frivoles, il nous livre les coulisses d’une activité pas toujours comprise, aussi passionnante qu’harassante, libre mais aussi dangereuse.  

Je ne suis ni athée ni hérétique, mais au risque d’offenser certains, je crois bien que Dieu a tout d’un blogueur. Vous voulez savoir pourquoi ? Et ben, je vais vous donner des raisons de le croire.

La création et l’inspiration

À l’origine, dans son ennui total, Dieu eut l’idée de créer l’univers. Un peu comme le blogueur qui s’inspire de tout ce que le monde trouve banal, pour créer un billet. Au fait, les deux s’inspirent du néant, ou presque. Si on te dit que tu as été pensé par Dieu il y a des milliards d’années avant ta naissance, sache aussi que les billets que tu lis sur Yaga ont été pensés  par leurs auteurs des milliards de secondes avant. Comme l’évolution de l’homme ne s’est pas faite en un jour, le billet évolue depuis la conception d’une idée informe jusqu’à sa publication, après quelques tours chez les éditeurs.

La parole du blogueur, qui se trouve sur son blog, inspire le monde, tout comme celle de Dieu, qui quant à elle, est écrite dans la Bible, le Coran ou je ne sais où encore. Seulement, le blogueur doit limiter son inspiration. Sinon, si les blogueurs se mettaient à écrire sur tout ce qui leur traverse l’esprit, ils écriraient des livres plus grands que la Bible, et il n’y aurait pas de prisons assez grandes pour les contenir.

Un travail de longue haleine

Et puis, comme Dieu, un blogueur ne se repose jamais. Même quand il dort, il songe à son prochain billet. Quand Dieu soigne le plan qu’il a pour le monde, le blogueur retravaille sa conception du monde. Il perfectionne les tournures rhétoriques, les jeux de mots et le style qui embelliront sa satire.

Dieu a des ennemis, qui prétendent faire du mal en son nom. Un peu comme ceux qui musèlent  les blogueurs, alors qu’ils étaient censés leur garantir la liberté d’expression. Est-ce que Dieu est un sujet controversé dans le monde ? Oui ! Comme les blogueurs : il faut toujours qu’il y ait quelqu’un contre l’avis d’un blogueur.

Éternels incompris

Donc Dieu, du haut de tes cieux, saches que nul ne comprend ta peine mieux que nous blogueurs, face au mal que l’homme fait à l’homme. On se creuse les méninges à le critiquer et à l’orienter, mais ce n’est pas chose aisée. Nous blogueurs, comme toi, savons bien ce qu’être incompris. Mais tu es plus fort que nous quand même.

Toi tu es le champion de grandes œuvres, et nous autres, nous sommes blogueurs avant tout parce que nous sommes champions de la « parlote ». Et puis aussi, en deux temps trois mouvements, ton œuvre était grande comme l’univers, alors que nous autres, mettons des semaines ou des mois à produire une œuvre petite comme une page qui ne prend que deux minutes pour être parcourue à la lecture. En toute somme, admettant l’éventualité que Dieu puisse être blogueur, cela ne voudrait en aucun cas dire que nous sommes des dieux. Non! On est juste de bons parleurs.

Articles récents

Recent Comments ( 2 )

Say your opinion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*