Photo d'illustration : ©Yaga
article comment count is: 1

L’école serait-elle devenue une prison ?

Tout est parti d’une correspondance transmise par l’école primaire de Kinindo dans laquelle les responsables de l’établissement promettent la prison aux élèves qui ne suivront pas à la lettre le règlement. Révoltée, la blogueuse Kamikazi s’interroge sur les conséquences d’une telle attitude.

Pouvez-vous imaginer l’étonnement d’un parent qui reçoit une correspondance de l’école dans laquelle sont énoncés des règlements tels que celui-ci :

« Kirazira ko umwana azana ibindi bintu atari ibikoresho vy’ishure : nk’imbugita, imigufu, bracelets, téléphone,… Abana bose basabwa gucungana uwuzobifatanwa azofungwa » qu’on peut traduire par « Il est strictement interdit qu’un enfant apporte à l’école autre chose que le matériel scolaire, comme un couteau, une chainette, des bracelets, un téléphone,… Il est demandé à tous les enfants de s’espionner et celui qui sera attrapé en possession de ces objets sera emprisonné ».

Cette communication m’a poussée à me questionner sur la forme de l’éducation transmise. J’étais choquée et perplexe.

Les sanctions évoquées dans ce règlement m’ont mise dans la confusion. Les responsables de cette école ont-ils conscience de ce qu’ils font à ces petits ?

Quels sont les objectifs de l’école ?

Un parent a le devoir de donner à ses enfants l’accès à l’éducation. Leur permettre d’être sur le banc de l’école où ils pourront acquérir la connaissance qui façonnera leur vie.

En allant à l’école, ces enfants sont confiés aux enseignants qui ont la responsabilité de jouer le rôle de parent en encadrant bien leur éducation. La finalité étant de donner à notre chère patrie des leaders dignes de ce nom, faisant la fierté de la nation.

Mais si ce sont de tels règlements qui régissent la vie de ces établissements, on devrait réfléchir à deux fois avant de les y envoyer !

Revenons sur cette fameuse règle. Je vois tout de suite le petit garçon d’à peine sept ans qui aurait oublié de laisser son bracelet à la maison. Confronté  à la menace d’être emprisonné, quelle serait sa réaction ?

Je veux bien qu’on me dise que ces mesures visent uniquement à protéger nos enfants mais sont-elles adéquates ? En demandant aux élèves de se surveiller entre eux, l’école n’est plus l’endroit convivial tant chanté., là où on fait la connaissance des amis qui le seront pour longtemps. Avec de tels règlements, l’école devient une sorte de bureau d’investigations, où tout le monde doute de l’autre, les études ne sont plus la mission première, et l’école perd tout son sens.

Je ne suis pas contre les règles et l’ordre. Mais je pense que l’école ne devrait pas être un bureau d’investigations et une prison où les enfants apprennent la peur et la délation. L’école doit être avant tout un environnement permettant d’élargir les horizons de nos jeunes frères et sœurs.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Chère Kamikazi,
    Je voudrais vous rassurer tout en me rassurant que lors de la rédaction d’une telle correspondance les auteurs ont utilisé des expressions dont ils ne maitrisaient pas la portée est que leur intention est de décourager les enfants qui tenteraient de venir à l’école en portant des bijoux que peut etre d’autres enfants n’ont pas. Ce qui est sur, ils ne seront pas emprisonnés en cas d’oubli ou de non obéissance, inconsciemment ou consciemment, à la règle mais punis. Ils se sont trompés sur les expressions et donc je pense que ce n’est pas la peine d’en faire toute une histoire. Toutefois, je comprends qu’à la première lecture on soit choqué.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.