Finale nationale du championnat édition 2013-2014
article comment count is: 4

« Génies en Herbes », une école de valeurs

Le concours « Génies en herbe » est une compétition de culture générale regroupant plusieurs écoles de Bujumbura. Délaissé depuis quelque temps, il reprend ce vendredi 25 novembre. Ancien participant, le blogueur Yves Irakoze témoigne sur une des expériences les plus enrichissantes de sa vie.

Il est de ces souvenirs qui restent intacts toute la vie. Mon premier match du concours de culture générale « Génies en Herbes » fait partie de ceux-là. Cet après-midi là,  quand je suis arrivé dans la salle de spectacle du Centre Culturel Français (actuel Institut Français du Burundi), je ne sentais plus mon corps. Mon cœur battait la chamade et mes oreilles, branchées aux écouteurs de mon téléphone, m’offraient une évasion radio. La voix de Valery Nivelon racontait « La marche du Monde » sur RFI.

À une amie qui me demandait comment je me sentais à quelques minutes du match, j’ai répondu par un ferme : « Je me sens très bien ». C’était plus pour me convaincre moi-même. Finalement il y eut plus de peur que de mal. Après ce jour, je suis monté sur scène plusieurs fois. Un exercice qui a eu l’effet d’une thérapie pour le jeune timide que j’étais à l’époque.

Division du travail

J’ai eu le privilège de fréquenter l’école qui a remporté le plus de titres de « Génies en Herbes ». Après plusieurs années à regarder mes aînés jouer, j’ai été surpris d’apprendre, une fois dans l’équipe, la consigne d’or de notre encadreur : se concentrer sur ce que l’on aime le plus. J’ai évolué auprès de coéquipiers férus de littérature et d’autres inséparables de leurs lecteurs mp3, toujours à l’affut du dernier tube de Jay-Z. Je me suis senti petit auprès de coéquipiers qui connaissaient presque toutes les capitales du monde et d’autres qui s’amusaient à nous embrouiller avec les villes ayant accueilli les Jeux Olympiques modernes depuis 1896. Moi ? Je faisais aussi ce que je savais faire le mieux : allumer ma vieille radio, écouter les infos et autres émissions historiques, avant de disparaitre sous la couette.

Esprit d’équipe

« Génies en Herbes », au-delà du concours, fut pour moi une école de valeurs. Pendant un match chacun avait ses rubriques de prédilection. On s’échangeait des regards rapides qui pouvaient dire parfois : « C’est à toi d’assurer maintenant vieux ». Nous avons toujours gagné comme ça, ensemble. Ça s’appelle l’esprit d’équipe. J’ai appris à serrer la main de mes adversaires et à apprécier le génie en eux. J’ai appris que personne ne détient le monopole du savoir, tout le monde peut aspirer à connaître plus. J’ai appris qu’on peut vaincre tout le monde dans une compétition, même les favoris. J’ai aussi appris l’humilité après une défaite face à un outsider. Ce n’est pas pour rien que la devise de notre équipe était : « Modestie dans la victoire. Dignité dans la défaite. »

A partir de ce 25 novembre, j’aurai l’occasion d’épauler mes petits frères « herbo-génistes » dans l’organisation de la 17e édition du concours. Pour moi la transmission des valeurs qui m’ont été inculquées par « Génies en Herbes » est un devoir. Je crois profondément que l’esprit de mérite se cultive depuis le plus jeune âge. Si on offre aux jeunes Burundais des modèles de gens qui réussissent à coups de crocs-en-jambe, de favoritisme et autres moyens peu scrupuleux, nous avancerons droit vers une société de gangsters. « Génies en Herbes » m’a offert des modèles de jeunes gens qui ne doivent leur succès qu’à leur mérite. C’est un idéal qui ne m’a pas quitté depuis.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Yo! Yves, toujours un plaisir de te lire frère…
    J’éspère qu’un jour j’aurais encore la chance de suivre un match de Genies en herbe! ( je promets de ne plus trop crier depuis le public…lol)
    Que de beaux souvenirs…

  2. C’est un réel plaisir de constater que le concours continue.
    Merci beaucoup pour cette piqûre de rappel.
    J’ai aussi vécu des moments exceptionnels dans le cadre de ce championnat inter lycées.
    Tu as tout à fait raison cher frère.
    L’esprit d’équipe a toujours été la clef du succès de notre lycée. J’ai joué pour le même établissement que toi.
    Continuez de transmettre ces valeurs indispensables.
    Vive le mérite.
    Vive l’excellence.

  3. Quel plaisir en lisant cet article cher Yves!!…ca me rappelle de tres bons souvenirs.
    Genies en herbe m a vraiment formé integralement!!
    Du courage dans l’organisation de cette nouvelle edition et que le meilleur gagne!!

  4. moi je suis plein d chagrin parce ke je suis fort inform mais j mank cmment partcpe a ces concrs non pas a caus d l argnt me a caus du tmps

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.