article comment count is: 0

Fumer la chicha tue

Alors que fumer en public tend à devenir « dégoûtant », certaines pratiques importées mettent en péril la santé de toute une génération. Le blogueur Franck Nziza avertit : « Une séance de chicha est aussi dangereuse que le tabac traditionnel, sinon pire. »

L’utilisation de la chicha s’accroît peu à peu dans les bars de Bujumbura. Cette pratique est en vogue chez les jeunes, qui malheureusement, dans la plupart des cas,  ignorent ses méfaits. Mais au fait, qu’est-ce que la chicha ?

Le narguilé, ghelyan, chicha, shisha, arguileh, houka ou shilam sont autant de synonymes pour désigner cette sorte de pipe à eau d’origine persane utilisée principalement en Iran et dans le monde arabe pour fumer le tabac.

La chicha se compose de plusieurs parties : la cheminée, le bol supérieur, le réservoir, la pipe immergée et le tuyau. Je m’intéresse ici au bol qui contient le fameux « tabamel », ce mélange de tabac, de mélasse et d’essences de fruits. Ce qui donne cet arrière-goût fruité aux consommateurs de la chicha. Bon… Ne nous attardons pas sur sa description physique, impossible de le rater sur les étagères des bars les plus branchés de la capitale.

Si jeunesse savait…

Certes, certains mélanges ne contiennent pas de tabac et sont uniquement composés de mélasses et de pulpes de fruits mais il y a lieu de se poser des questions qui devraient interpeller les pouvoirs publics et les parents sur cette pratique plutôt inquiétante.

On pourrait se demander ce qui garantit l’absence du tabac dans ces mélanges étant donné que le contrôle de qualité des produits consommés au Burundi reste à désirer, en supposant que ces produits entrent légalement.

Les consommateurs sont-ils informés de la composition du mélange qui se trouve dans le bol de chicha ?

Dans tous les cas, compte tenu de la facilité avec laquelle on peut changer le mélange pour remplacer l’eau par une liqueur ou le tabamel par du chanvre indien par exemple, les risques encourus deviennent énormes. Cette pratique mériterait une surveillance rapprochée.

Enfin, je voudrais dire que le tabamel est pire que la cigarette : une séance de narguilé de vingt minutes à une heure correspond à griller plus de cent cigarettes, sans parler des métaux lourds tel que le chrome, le cobalt, le plomb et le nickel, présents en quantités plus importantes que dans la cigarette. La chicha ce n’est pas à la mode. Du moins ça pourra l’être le jour où la tentative de suicide le sera aussi.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.