article comment count is: 2

Twittoscopie : le clash des titans

Cette semaine a été marquée par deux combats de géants : l’office burundais des recettes vs Regideso, puis une bataille entre un conseiller omnipotent et  un grand journaliste. En parallèle, le président Nkurunziza nous a gratifiés d’un marathon d’inaugurations. Voici l’actu de la semaine, vue et commentée par les internautes.

La semaine aura une nouvelle fois été riche en émotions mais aussi en commentaires. En première ligne, les déplacements du président Nkurunziza. Qui ne l’a pas vu inaugurer une usine de fabrication de cahiers à Ngagara ? Le président était partout. Il a donné de son temps afin d’ « encourager les investisseurs. » Ce marathon dans lequel il était la vedette a laissé des traces sur le réseau de l’oiseau bleu. L’inauguration d’une salle de réception n’a pas laissé les abatwip indifférents et chacun y est allé de son commentaire. D’autres avaient émis le souhait de voir le président aller inaugurer leurs établissements encore en projet. Les Burundais savent parfois se montrer très drôles !

PACOBU et ses cahiers à l’effigie du président n’est pas passé non plus inaperçu. Quand certains y voient un terrain propice pour le gribouillage, d’autres voient cela comme une preuve d’un  retour à la dictature. Pourquoi s’en plaindre quand Messi, Ronaldo ou Obama se retrouvent sur les cahiers de nos enfants ? Il parait que c’est dans la même logique. Obama y est, alors pourquoi pas notre propre président ?  L’entreprise qui a produit les cahiers a tenu à faire la lumière sur le site ikiriho. Mais les commentateurs avaient déjà investi la twittosphère. Il fallait s’y attendre. Les internautes n’auraient pas attendu si longtemps une explication.

Tu me tapes dans le dos, je te tape dans le ventre.

« L’argent est un mauvais maître ». Ce proverbe a pris tout son sens dans un bras de fer qui a opposé deux entreprises publiques, la Regideso, chargée de l’alimentation en eau potable et l’office burundais des recettes. Sans l’une, l’autre ne peut facilement fonctionner, et vice-versa. « Tu me coupes l’électricité, je demande le gel de tes comptes bancaires. Et j’en suis capable ». Chacune ayant compris son pouvoir de pression, elles ont tout simplement décidé d’employer les grands moyens. On peut résumer cela par un dialogue. Le fameux « sais-tu qui je suis ? » fonctionne aussi bien chez les citoyens que chez l’Etat. Selon vous, laquelle des deux instituions est la plus forte ?

Cet imbroglio a fait le bonheur d’une frange des abatwip, qui avaient l’impression d’assister à une comédie.  

La police et son communiqué de recrutement

La police recrute dans des moments assez particuliers. Comme je ne suis pas maître du temps, je ne vais pas donner de leçons. Pourtant  je ne cesse de me demander : le calendrier de la police nationale correspond-il au notre ? Quel recrutement peut prendre fin le 3 novembre 2016 par un communiqué signé le 26 novembre 2016 ?

Ce n’est pas une première au Burundi. Certains agissements deviennent récurrents au sein des institutions burundaises. La rigueur ne serait plus de mise ? Après qu’on ait eu à lire les communiqués truffés de fautes du ministère de la défense après de l’assassinat du colonel Darius, la police fait à son tour son show. Décidément les hommes en armes ont plusieurs autres choses importantes à faire que réviser des communiqués.

Si l’erreur sur la date a pu échapper à plusieurs abatwip, certains sont restés fidèles quant au fond. Ils ne croient pas en la police. Pour eux, la population et surtout les jeunes n’ont pas répondu massivement à l’appel, d’où le prolongement des délais.

https://twitter.com/TembaTemba3/status/792065687686639616

Le tweet de la semaine

Le conseiller Willy Nyamitwe n’y va jamais par quatre chemins quand on touche à son « boss », notre président. Il est très chatouilleux à ce sujet. Surtout si vous êtes journaliste, il faut prendre la mesure de vos mots. Sinon la réponse sera celle à laquelle vous vous attendiez le moins. Etes-vous prêt à consulter votre dictionnaire ? Demandez à Laloupo Francis.

A la semaine prochaine !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.