article comment count is: 5

A quand les grands électeurs au Burundi ?

Pour Frank Nziza, « Gutora ikiri ku mutima » (voter selon sa préférence), le leitmotiv des campagnes électorales au Burundi est une hypocrisie combinée à un fanatisme politique. Le blogueur se demande pourquoi ne pas instaurer un système de grands électeurs.

Au moment où la campagne pour les élections présidentielles aux Etats-Unis bat son plein, il y a lieu de tirer un certain nombre de leçons en matière d’organisation d’élections dignes de ce nom. Après tout, qu’on le veuille ou non, le pays de l’oncle Sam est considéré par les historiens comme « la démocratie modèle ». Rien d’étonnant car avec plus de 200 ans, la Constitution américaine est la plus vieille constitution écrite au monde.

 Qui sont les grands électeurs ?

Connus surtout dans le système électoral américain, les grands électeurs sont des élus locaux qui se réunissent au sein d’un « collège électoral » pour élire le Président et son vice-Président.

Ce système permet à la population d’élire des représentants qu’ils connaissent dans leurs localités et qui vont à leur tour élire le Président au nom de la population et dans la majorité des cas, les grands électeurs respectent la volonté du peuple. Même si les exceptions ne manquent pas.

Et au Burundi ?

Le Burundi n’a pas connu beaucoup de scrutins présidentiels. De nombreuses erreurs ont été commises et la population reste crédule et malléable. Bref l’histoire ne nous a jamais servi de leçon.

A certains moments, des intellectuels se demandaient si un professeur d’Université devrait avoir un vote équivalent à celui d’un simple paysan. Evidemment la question fait polémique notamment du point de vue des droits de l’homme.

En définitive, tout porte à croire qu’aucune forme de démocratie ne peut s’installer dans un pays tant que la population n’est pas éduquée pour voter en fonction du projet de société présenté par le candidat plutôt que sur les bases de promesses faramineuses et trompeuses.

Néanmoins ce suffrage universel indirect par l’intermédiaire des grands électeurs pourrait remplacer valablement ce fanatisme électoral profitant uniquement aux politiciens malicieux.

Ces élus locaux se placeraient en hommes de confiance, clairvoyants, intelligents et intègres tandis que la population leur donnerait le droit de choisir leur dirigeant sur la base de la pertinence des projets que présenteraient les candidats.

Rien ne peut garantir que ce système renforcerait la démocratie pour toujours mais ça ne coûterait rien de tenter. Un peu comme le pari de Pascal…

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. Merci Franck
    Il faut du temps pour réfléchir à des points aussi sérieux que celui-là. Nos politiciens se cherchent encore. Bravo d’avoir lancé l’idée.

  2. Cher Franck, souvenez vous que les hommes s’equivalent en droit. Que ce soit un prof d’université ou un pauvre paysan, ils sont tous citoyens. D’ailleurs le systeme des grands electeurs datent d’une époque ou il etait quasiment impossible à tout americain de se deplacer pour Washington à defaut des moyens de communication actuels. Certains americains commencent d’ailleurs à remettre en cause ce systeme qu’ils taxent de dépassé. Souvenez vous les presidentielles de 2000 entre Bush Fils et Al Gore! N’est ce pas injuste que Bush soit President alors que Gore avait remporté le vote populaire. c’est pour te montrer que la consitution americaine date d’une époque dépassée.

  3. Bien dit mais il reste a voir si ces grands électeurs ne seront pas achetés facilement par les candidats si on regarde ce qui se passe actuellement.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.