article comment count is: 0

Intamba mu rugamba, une équipe qui fait pleurer

L’équipe nationale du Burundi n’a jamais été qualifiée pour la Coupe du monde ou la Coupe d’Afrique des Nations malgré les grands espoirs que ses supporters placent en elle. Le blogueur Landry Rukundo, fan de foot, partage ici sa grande déception.

Chaque année, les intamba mu rugamba défendent en vain (ou presque) les couleurs nationales pour décrocher un ticket en phase finale du championnat d’Afrique des nations (CHAN), de la coupe d’Afrique des nations(CAN), ou encore de la coupe du monde. Elle ne s’est qualifiée qu’une seule fois, pour la phase finale du CHAN qui s’est déroulée en 2014 en Afrique du sud et est passée à deux doigts de la qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations en 1994, ayant perdu aux tirs au but face à la Guinée dans un match de barrage.

Le coup de massue aux supporteurs  

« Les supporteurs de l’équipe nationale de football n’ont plus que les yeux pour pleurer », résume Pierre Ngema, un vieux fan de l’équipe nationale qui porte les couleurs du pays depuis le premier match officiel contre la Tanzanie le 5 décembre 1971. Ce sage sexagénaire qui ne rate aucune séance d’entraînement des hirondelles ne mâche pas ses mots : « les joueurs de l’équipe nationale manquent de motivation ». Pour Pierre Ngema, l’effectif de l’équipe nationale est pourtant prometteur. Ce sont des joueurs de la même génération au top de leur niveau, qui se distinguent même dans leur club respectif. « Mais l’absence de Ntibazonkiza Saidi, attaquant redoutable, plus expérimenté et ancien capitaine de l’équipe nationale qui a été écarté pendant la course vers la qualification, a fortement affaibli tout le groupe au niveau tant technique que moral », déplore l’ancien technicien. Les défaillances logistiques, les problèmes des primes de match, les matchs amicaux inexistants, sont aussi les plus grands soucis des Intamba, poursuit le sage.

La suite est connue et l’équipe enchaine les défaites. Le 04 septembre 2016, les hirondelles se sont inclinées devant le Niger pour la dernière rencontre comptant pour les éliminatoires de la Can 2017. Le match s’est soldé par une victoire du Niger de trois buts à un. Une défaite qui fait qu’allonger la longue liste des échecs : disqualification pour le CHAN 2016 après avoir été battu par l’Ethiopie 3-0 au match retour malgré une victoire 2 à 0 au match aller. Disqualification dès le premier match contre la RDC dans la course pour le ticket de la coupe du monde, etc…

«  Inka ikamwa ico yariye » (On récolte ce que l’on a semé). Cessons d’exiger l’impossible à ces jeunes talents si nous ne sommes pas capables d’investir en eux !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.