Une vue de l'expo. Photo Parfait Tabapsi.
article comment count is: 0

Le gay, un humain ordinaire ?

Le Centre d’art contemporain Raw Material de Dakar a été le théâtre d’une exposition sur les homosexuels qui a fait grincer bien de dents lors de la 11è édition du Dak’art, la grand’ messe des beaux arts sur le continent. Chronique.

La question de l’homosexualité a irradié, et on l’entendait quelque peu du fait de la présence du concept contemporain, cette 11è édition du Dak’art. Non seulement à travers la performance d’Ato Malinda au village, mais surtout à travers l’expo qui prit ses quartiers à la galerie Raw Material de la Camerounaise Koyo Kouoh au Point E. Une expo dont l’intitulé était sans ambages : Imagerie précaire, Visibilité Gay en Afrique et qui concernait photos, vidéos et installations de Kader Attia, Jim Chuchu, Andrew Esiebo, Amanda Kerdahi M. et Zanele Muholi. Le tout curaté par Malinda et Kouoh.

Les photos montrent que les gays sont des gens ordinaires qui appartiennent à toutes les classes sociales.

L’une des questions principales de l’expo réside en l’identité du gay aujourd’hui sur le continent. Pour Esiebo, il n’y a guère de doute : c’est de tout le monde qu’il s’agit ! Mieux, les photos montrent que ce sont des gens ordinaires qui appartiennent à toutes les classes sociales. On y voit ainsi pasteur, chômeur, commerçant, etc. Ses modèles ne sont ni joyeux ni tristes. Ils ont plutôt l’air grave comme s’ils étaient en proie à un danger invisible mais imminent. Cette angoisse existentielle est perceptible dans les regards et les attitudes souvent empruntés des modèles et qui semblent dire à l’encan qu’ils ne constituent point une menace. Attitudes qui amènent à se poser la question de la réalité même de ce danger-là et sa cause. Kerdahi pour sa part prolonge cette angoisse avec des modèles noyés dans la foule malgré quelques identités remarquables chez nombre d’entre eux. C’est ainsi que l’on voit des gens qui chuchotent, se cachent derrière quelque bouclier, même de fortune.

tia-gay

Lisez la suite sur This Is Africa

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.