article comment count is: 4

Comment reconnaître un Congolais ?

Dans la société congolaise, il ne suffit pas d’avoir tel ou tel statut, encore faut-il se faire remarquer dès qu’on pose les pieds quelque part. C’est une société où le paraître est aussi important que l’être. Pour en avoir le cœur net, considérons le comportement en public d’un religieux ou d’un fonctionnaire. Et allons voir ce qui se passe à l’occasion d’un deuil, d’un mariage ou lors du passage d’un cortège.

Un religieux se fera remarquer par le gros format de sa Bible. Avoir une Bible de la taille d’un livre de poche ne fait pas bonne réputation. Il faut voir notre pasteur marcher d’un pas assuré, son livre saint sous les bras, pour comprendre à quel point on a affaire à un personnage hors du commun.

Pour sa part, le cadre de la fonction publique se fera remarquer par le nombre des clés qu’il détient sur son trousseau. Plus on a de clés, plus on est important. Généralement, son arrivée au bureau se signale par les cliquetis que les subalternes ont appris à reconnaître de loin afin de se « mettre au garde-à-vous » à temps :

« Le chef est là ! Faisons semblant de bosser, sans nous plaindre de ne pas être payés », s’exclame un attaché de bureau.

Lisez la suite sur Habari RDC

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. je crois bien que d’une manière ou d’une autre cet article généralise comme le font la majorité des burundais concernant les congolais à Buja où je vis depuis 5 ans bientôt.

  2. Je cimprend pas pourquoi vous dites reconnaitre un congolais. Et pourquoi vous donner ce privilege. Meme le president n en connais pas 1 millions. Alors qu est ce quite donne le droit d ecrire sur tout un peuple. Arretons de tenir ce language nous africains qui ne cesse de nous diviser alors que les autres continents deviennent de plus en plus fort et nous domine. Le mots rwandais ou burundais etait une insultes avant en RDC. Mais reellement qui est ce sa a fait avancer????

  3. dans une communauté il y a toujours des bons et des méchants, que celui qui n’a jamais eu un ami burundais hyprocrite mais dise le contraire et vice versa. Avec les burundais et les rwandais, les congolais ont connus les crimes les plus monstrueux, lache, abominable de l’histoire de l’afrique, et que quelqu’un me contredise! et cela jusqu’à nos jours mais on vous pardonne déjà et on vit en paix avec vous. ces derniers ne sont jamais satisfaits, ils sont ingrants de l’hospitalité et de la generosité du congolais, mais ils ne cessent de nous insulter à tout vent. Et puis ces critiques de la degradation de la personne congolaise ne nous ménerons nul part. Nous congolais nous avons un grand coeur…

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.