article comment count is: 3

Comprendre le projet d’Ange Bernice, Miss Burundi 2016, en 5 points

Deux semaines après son élection, Miss Ingabire Ange Bernice, 21 ans, fait toujours parler d’elle. Toutefois, peu de personnes savent exactement en quoi consiste son projet, et quels sont ses atouts. Ivan Corneille Magagi, contributeur Yaga, donne cinq raisons de croire au projet de la Miss.

Un projet réalisable

Il vise à assister les enfants qui naissent avec des malformations ou qui souffrent de pathologies peu ou mal traitées localement.  Il met un accent sur l’éducation à la bonne santé dont devrait bénéficier les futurs mamans, surtout celles issues des milieux ruraux. Même avec un impact limité, ce projet est réalisable et évaluable sur une année.

Ange est vraie

Sa motivation : elle a grandi avec une santé fragile. Elle s’en est tiré par la chance d’avoir eu une assurance maladie qui a permis à sa famille de couvrir ses soins de santé. Aujourd’hui elle se bat pour donner cette chance à un plus grand nombre d’enfants possible.

Elle respire son projet

Ce n’est pas par coïncidence que son projet s’oriente vers la santé publique car elle étudie la médecine. Déjà jeune lycéenne, elle contribuait au bien-être des enfants de la rue à travers des associations et des fraternités de prière. Avant la finale de Miss Burundi 2016-2017, elle avait organisé une visite au Centre des Missionnaires de la Charité, pour témoigner une modeste assistance aux enfants, aux familles et aux malades qui y sont suivis par la congrégation susmentionnée.

Active et combative

Malgré sa timidité et sa discrétion, Ange Bernice s’avère être une véritable touche-à-tout. Depuis son élection, elle a participé à des activités de protection de l’environnement, aux festivités liées à la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse, à des activités de promotion de la culture entrepreneuriale chez les jeunes. Elle n’a raté aucun cours à la faculté et passe normalement ses contrôles. Sa santé fragile ne l’a pas empêchée de faire un bon parcours dès l’école primaire et de terminer sans le moindre souci l’une des plus exigeantes écoles du pays : le Lycée du Saint-Esprit.

 Une équipe de choc

Miss Ange devra aussi composer avec les projets de ses deux dauphines aussi dynamiques qu’elles, ce qui donnera un projet à large spectre qui cernera la promotion de la culture entrepreneuriale et l’orientation socioprofessionnelle, chez les adolescents et les jeunes.

Cependant, rien n’est gagné d’avance. Miss Burundi 2016 devra sans doute surmonter des épreuves. On peut déjà penser aux contraintes financières, et aux exigences de son école.  J’espère quand même qu’elle saura compter sur toute la nation, et plus particulièrement toutes les filles et les femmes, pour pouvoir rassembler, et porter loin les valeurs de notre société.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Malgré les problèmes dont fait face notre pays,on a besoin des femmes comme Miss Ange Bernisse,dotées d’un esprit patriotique et optimistes comme elle!

    Elle a un bon projet et j’espère qu’elle va le réaliser!
    Courage Bernisse, on est dernière toi

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.