article comment count is: 0

Bravo Francine

L’athlète burundaise Francine Niyonsaba vient de remporter une médaille d’argent lors des Jeux Olympiques qui se sont déroulés à Rio de Janeiro au Brésil. Une deuxième médaille olympique pour le Burundi après celle décrochée en 1996 par Venuste Niyongabo. Le blogueur Mwalimu Khadija Hussein félicite cette fille du pays et invite d’autres jeunes à suivre son modèle.

Une star, une patriote, une héroïne. Francine Niyonsaba, tu es plus qu’une athlète, tu mérites d’être chantée et félicitée mille et une fois. En arrachant la médaille d’argent aux jeux olympiques qui viennent de se dérouler au Brésil, tu as honoré ta patrie le Burundi. Tu as porté au plus haut les couleurs nationales  et tu as prouvé au monde que, malgré des défis,  le Burundi  est aussi un pays qui fabrique des héros, un pays de sportifs, un pays de fair play. Tu as su réunir tous les Burundais, les pro et les anti-régime, sur un même objectif : arracher une médaille à Rio. Ils ont été nombreux à se réveiller la nuit pour te suivre en direct  à la télé ou sur leurs Smartphones. Les jeunes comme les vieux, avaient les yeux fixés sur les écrans tandis que leurs cœurs étaient fixés sur les couloirs du stade Maracana. Coincés dans leurs chambres, ils ne pouvaient pas s’empêcher de crier en vous encourageant : « Allez Francine, sois forte, you gonna make it, courage », et à chaque étape de ta qualification, ils se précipitaient pour poster des messages de félicitations sur les réseaux sociaux.

Un modèle pour la jeunesse

Dans un petit village de Ruyigi où tu es née, tu t’es battue contre le fatum. Tu as pu réaliser ton rêve d’être non seulement une star mais surtout une héroïne, un modèle de réussite. Tu n’as jamais été distraite par nos politiciens et tu t’es toujours concentrée sur tes objectifs de vie. Combien de jeunes ont vu leur rêves s’éteindre et leurs carrières gâchées parce qu’ils se sont laissés tromper et manipuler par les politiciens ? Que ton parcours inspire d’autres jeunes burundais. Malgré les défis auxquels fait face le pays, qu’ils aient les yeux fixés sur leur propre avenir, chacun essayant de faire fructifier ses talents.

Que chacun coure pour sa prospérité et celle du pays comme le dit l’artiste Jean Pierre Nimbona (Kidum) dans sa chanson  Kimbia  « …kimbilia taifa lako…tetea ubingwa… »

Objectif Tokyo 2020

Francine Niyonsaba, depuis ta première participation aux JO en 2012, tes performances vont crescendo. Nous espérons qu’en 2020 à Tokyo tu marqueras encore une fois l’histoire en décrochant  cette fois-ci une médaille d’or. C’est ce que nous te souhaitons. Certes, nous aimerions voir le Burundi  représenté par plus d’athlètes et arracher plus de médailles. Mais, clin d’œil aux athlètes burundais, Tokyo 2020 ne se prépare pas en 2020, il faut commencer dès maintenant. Quant au gouvernement, il faut qu’il soutienne fortement nos jeunes sportifs qui se battent pour défendre les couleurs nationales. Ce sont eux qui portent l’image positive du Burundi.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.