article comment count is: 0

Twittoscopie : la photo qui exprime tout ?

Une photo a fait le tour de la twittosphère burundaise. Chacun y est allé de son interprétation. Mais comme le dirait le photographié : «Quant à la vérité,  Dieu seul sait!» Le porte-parole de la police nationale s’est aussi illustré avec trois tweets. Le sage, toujours incompris, a créé une nouvelle polémique. Voici donc la semaine en tweets avec nos chers abatwip.

La photo du président et le buzz

Comment a-t-elle pu atterrir sur les réseaux sociaux ? Vous n’êtes pas le seul à vous poser cette question. La fameuse photo du président Nkurunziza assis presque à même le sol, son téléphone en main,écoutant un de ses nombreux « serviteurs », vous a aussi intrigué.

Cette simple image a fait beaucoup réagir les abatwip. Chacun en a fait sa propre interprétation. De la caricature au gribouillage, les abatwip avaient dès lors un sujet de conversation: la photo. A quoi pensait-il ? Que lui murmurait ce monsieur ? Et comme les abatwip savent quelques fois penser à la place des autres et être impertinents, la photo a encore été « gribouillée ».

Visage figé, expressif ou défiguré, la photo d’un président « pensif » ne peut passer inaperçue. Tout doit trouver une explication. Que l’image soit belle ou médiocre, le peuple aura toujours des commentaires à faire.

Pierre, le porte-parole et ses trois tweets

Le porte-parole de la police nationale, Pierre Nkurikiye a été la risée des internautes burundais cette semaine. La cause ? Une photo tweetée du poste frontalier de Gasenyi et le message l’accompagnant. « Mouvement normal » comme « normalité », tu meurs.

https://twitter.com/cassien2015/status/764503046038646788

Ensuite avec les corps en décomposition découverts dans une rivière par les journalistes d’Iwacu. Certains abatwip se sont demandés quel aurait été leur sort alors ? Pour ces internautes, il aurait été préférable que la police remercie ces journalistes.

Enfin, une nouvelle stratégie pour contourner la mesure interdisant l’exportation des produits vivriers vers le Rwanda révélée par le porte-parole de la police?

Qu’a tweeté le sage ?

Le tweet de monsieur Jean de Dieu Mutabazi concernant la puissance militaire du Burundi n’a pas été bien accueilli. Un moment de déconcentration, une fatigue soudaine ou une révélation ? Je penche pour la dernière. Qui n’a pas reçu ce tweet sur son whatsapp ? Certains pensent qu’il aurait dû se taire.

Quand une révélation est partagée via un réseau social par un homme politique et non un média, il est difficile que le monde lui fasse confiance. Si certains le voient déjà en concurrent de Kigingi, Jean de Dieu reste mon sage préféré. Pourquoi douter d’une confidence diplomatique ?

Aux dubitatifs, faites attention, sinon même le royaume des cieux vous échappera. C’est sûr. Il faut écouter le sage.

Le mea culpa

Willy Nyamitwe s’était empressé de porter une accusation contre la Voix de l’Amérique. Sur une photo qui accompagnait un article de la Voix de l’Amérique, Willy Nyamitwe s’est demandé « Quel jeu joue la VOA…  ? »

Plus tard, le conseiller à la présidence a reconnu son erreur et a présenté des excuses à la VOA. Mais pour les abatwip, c’était aussi un moment d’échanges. « A force de voir le complot partout », rétorquait une umutwip les ombres seraient-elles désormais  confondues aux fantômes dans certaines sphères de l’Etat ?

A la semaine prochaine !

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.