article comment count is: 1

Du respect pour nos morts !

Choqué, consterné, le blogueur Mwalimu Khadija Hussein fait un clin d’œil aux Burundais, à la presse internationale qui n’hésitent pas à relayer des images de corps sans vie sur internet.

Des images choquantes, toujours des images choquantes. Je ne sais  quel démon a envahi les Burundais pour qu’ils s’amusent à exposer sur internet les dépouilles de nos amis disparus.

Tout commence en 2015, en pleine crise politique. Tout le monde veut  alors se faire journaliste en partageant sur les réseaux sociaux des scènes horribles filmées à Bujumbura. Petit à petit, cette habitude dépasse les limites. Les gens commencent à prendre des photos des dépouilles à la morgue pour les exhiber sur la toile. Où sont donc passées les valeurs morales et humaines ?

Ce phénomène choque et certains internautes commencent à exprimer leur indignation. Le cinéaste Joseph Ndayisenga, outré par les photos de la dépouille du musicien Jean Bosco Niganza qui ont été partagées sur les réseaux sociaux, n’a pas pu retenir sa colère et l’a déversée sur Facebook :

« Avec la mort subite de Bosco, je viens de constater une chose qui est en train de passer pour une habitude, et qui m’attriste un peu. La crise qu’on a traversée, le flux des images malsaines qu’on nous a exposées dans les médias, le fait de vouloir toujours être l’auteur de « l’info » et être le premier à la présenter sur les réseaux sociaux, nous poussent petit à petit à l’abandon de ce qui étaient de nos valeurs… : dignité, respect aux morts ! ».

Jamais ça en occident

Même après d’horribles attentats, on ne verra jamais les occidentaux exhiber les corps sans vie des leurs. C’est ce clin d’œil que fait le conseiller à la cellule chargée de la communication à la présidence, Landry Sibomana, lui aussi heurté par les images du corps de la  députée de l’Assemblée Législative de la Communauté de l’Afrique de l’Est, Hafsa Mossi, sauvagement assassinée au cours de ce mois :

« On est encore sous le choc de l’assassinat de l’honorable Hafsa Mossi, mais « des gens » sans respect se mettent à partager comme un trophée l’image de sa dépouille mortelle ! Je suis désolé mais faites preuve d’un peu de respect ! Quand il y a eu des attentats en France au Bataclan ou ailleurs, les avez-vous vu exhiber les dépouilles des victimes sur les réseaux sociaux ? Du respect pour les familles éprouvées et surtout pour les défunts ! C’est vraiment primitif ce genre d’attitude ! »

La presse occidentale sur la sellette

Je trouve aussi qu’il y a à dire sur les medias occidentaux. Parfois ils portent un jugement différent dans le choix des images qu’ils nous montrent. Ils ne cessent de faire tourner des images choquantes des corps sans vie filmées en Afrique. En Occident, quand un drame survient, les télévisions ne nous montrent aucun corps sans vie. Ils ne mettent que des scènes moins choquantes : la police, les ambulances, des dégâts matériels mais rarement un cadavre.

Des mesures urgentes

Nos enfants ne devraient plus être exposés à ces images atroces qui les traumatisent. Des mesures urgentes doivent être prises. Non seulement il faut des campagnes de sensibilisation mais aussi il faut une loi sanctionnant tous ceux qui, par n’importe quelle voie, se livrent à ce jeu d’exhiber les dépouilles de nos chers comme « des trophées ».

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Je soutiens à 100% votre avis.C’est vraiment anormal d’hexiber les corps sans vie n’importe où. Que ceux qui font ça soient sévèrement punis.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.