article comment count is: 0

Twittoscopie : Le dédoublement d’un homme ?

La semaine passée a été marquée par une dénonciation. Calomnieuse ou pas, il est difficile de juger de sa véracité car l’intéressé, l’ambassadeur Shingiro, n’en a fait mention. Aussi, la police et la mairie de Bujumbura ont sorti « les gros moyens » pour nettoyer les rues de Bujumbura, c’est l’image de la semaine. Pendant ce temps-là, deux anciens collègues se dévoilent davantage sur twitter. Le sage Mutabazi et Louis Kamwenubusa complètent la twittoscopie de la semaine.

Difficile de compter le nombre de comptes pseudonymes des Burundais tellement ils pullulent sur les réseaux sociaux. Pour de multiples raisons, des comptes pseudonymes se créent. Le blogueur Aminadab Havyarimana en a fait autrefois écho. Le trolling, une pratique vieille comme internet, a certainement ses beaux jours sur la twittosphère burundaise. Qui est Jeff Rukandingona ? Je ne peux répondre à la question. Je vous laisse simplement découvrir les nombreux soupçons et suppositions des uns et des autres.

https://twitter.com/jabaga70/status/745331357312749568

https://twitter.com/NgMarcelle/status/747100736996048897

Pour le concerné, Jeff, il remercie les «Sindumuja» pour la publicité qu’ils ont offerte à son tweet.

https://twitter.com/jabaga70/status/745794678277144576

Qu’a tweeté le sage ?

La radio et la télévision ont leurs limites. On peut plonger dans un sommeil profond un garde bien éveillé pour faire son boulot par un long discours politique. Mais sur Twitter, le talent compte énormément. Ce qui peut se dire en une heure doit s’écrire en 140 caractères. Un exercice périlleux. Il ne suffit pas d’avoir un compte, il faut aussi savoir l’utiliser à bien. Et ça, Jean de Dieu Mutabazi sait le faire. Si lors de la dernière twittoscopie, il n’avait pas tweeté, cette semaine, il a été présent.

Le sage a même eu une révélation de la part des « experts ». Ils ont prophétisé sur l’avenir du Burundi. Plusieurs fois partagée sous forme de capture d’écran sur Facebook et sur Whatsapp, cette prophétie devrait s’accomplir d’ici six ans. Dites « amen ».

Que s’est-il passé entre Leonidas et Willy ?

L’ancien titulaire ou chef de poste de Willy Nyamitwe, Leonodas Hatugimana renvoie les Abatwip chez Willy concernant sa dernière sortie. L’échange s’est plutôt limité sur Twitter entre Willy et ses détracteurs. Kiliba Ondes revenait. Mais qui faut-il croire dans ce cas ? Les deux connaissent certainement la vérité. Comment les #Abatwip ont-ils réagi ?

https://twitter.com/AngelaHilary3/status/746188122346622976

https://twitter.com/Free_Burundi/status/746103293852651521

Muyumba et la controverse ?

La jeune femme congolaise serait passée inaperçue au Burundi si son post Facebook n’avait pas été sponsorisée. Sa publication est venue encore cristalliser les positions « tranchées » de certains. Reçue par les hautes autorités du pays, sa lecture de la crise n’a pas été appréciée par certains Burundais. Pour l’autre partie, elle a été claire. Elle a palpé du doigt la « réalité » de la situation politique du Burundi. Elle est donc crédible. Voici quelques réactions des #Abatwip.

Images de la semaine

Comment rendre sa ville propre ? A cette question, la police burundaise et la mairie de Bujumbura avec sa génialissime idée déjà toute concoctée, connaissent les moyens qu’il fallait employer. Les camions anti-incendie peuvent avoir multiples fonctions dont le nettoyage des rues. Tous les moyens sont bons pour « torchonner » les rues de sa ville.

Le tweet de la semaine avec Louis

Le directeur général des publications de presse burundaise a-t-il acheté un nouveau téléphone ? C’est une question que je me pose comme tant d’autres. Si certains lui ont demandé de revoir ses cours d’anglais, moi je vois plutôt que son dictionnaire lui a joué des tours. Il y a toujours un début à toute chose. Donnons-lui le temps de se familiariser avec son téléphone.

Be blessed ! A la semaine prochaine.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.