article comment count is: 1

Les avocats du chef

Un projet aura marqué le début du règne du président Nkurunziza : la plantation darbres fruitiers sur tout le territoire, avocatiers en tête. Le blogueur Apollinaire Nkurunziza nous emmène au nord du pays à la découverte de ce fruit.

Le long de la route pavée de la ville de Masanganzira, les vendeuses de fruits se donnent rendez-vous le soir, parfois aux heures les plus avancées. Elles se disputent les clients qui rentrent du travail et ceux qui se restaurent aux environs. Avec leurs gros avocats à la main, elles se précipitent vers les passants qui ont l’air intéressé. Elles sont vraiment braves ces dames et elles savent vous convaincre de la saveur de leurs produits.

« Amapita » ou un projet du président

Ils sont d’une qualité singulière ces avocats et ils ont une rondeur parfaite. Ils sont le résultat d’un projet initié par son excellence Pierre Nkurunziza. Des milliers d’avocatiers d’une nouvelle espèce ont ainsi été plantés partout dans le pays.

La population a été invitée à prendre en main ce projet. Car ce fruit présente beaucoup d’avantages nutritifs et il est bon marché.  Les récoltes sont également rapides et les gens n’ont pas tardé à surnommer ces fruits « Amapita ».

Une source de revenus intéressante

Bien que la qualité de ce fruit reste discutable, sa productivité est intéressante car de gros volumes peuvent être récoltés rapidement. Actuellement, c’est la saison des avocats et on peut les trouver facilement sur les étales des marchés. Mais leur prix a beaucoup augmenté : un avocat s’achète aujourd’hui entre 300 et 500 francs burundais. Disons sans ambages que ces prix sont exorbitants mais le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ceux qui ont écouté et mis en pratique les conseils du chef de l’Etat en profitent aujourd’hui. Il faut multiplier la plantation de ces arbres, car ils nous aident énormément.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. CE qui est regrétable est que le prix de ce fruit a augmenté exponentiellement malgré ce projet. Ici on se pose pas mal de question qui restent et resteraient sans reponses.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.