article comment count is: 1

Twittoscopie : du gribouillage à la prison

S’il devrait y avoir une sauce inventée par les Burundais, on la nommerait « la sauce burundaise aux gribouillis de prison ». Elle ne prend pas à sa guise. La semaine du 30 mai au 5 juin a été marquée par l’incarcération des lycéens pour avoir gribouillé les photos du président Nkurunziza.

Un premier groupe à Ruziba, au sud de Bujumbura a eu la chance de n’avoir qu’une sanction disciplinaire. A Muramvya au centre du pays, c’est la case prison qui a été choisi comme punition. Comment #Abatwip ont-ils réagi face à ces cas d’emprisonnements ?

https://twitter.com/zzzooel/status/739358728936390661

Pour les uns, l’adage « qui aime bien, châtie bien » a été celui qu’il fallait prendre en compte. Pour d’autres, « seules les sanctions disciplinaires suffisaient. Qui n’a jamais été rebelle à l’école ? ».

Un hashtag en rapport avec ces emprisonnements a vu le jour : #FreeOurKids.

Qui est finalement l’incarnation du mal ?

Même si tous les #Abatwips ne partagent pas la même lecture de la crise burundaise, il y a pour tous une limite à ne pas franchir : l’ethnisme. La semaine a aussi été marquée par une montée de la haine ethnique parmi certains #Abatwip. Tout est bon pour voir en l’autre le diable responsable des malheurs.

https://twitter.com/AngelaHilary3/status/738325260928487424

Il faut néanmoins acclamer ceux qui n’hésitent pas à dénoncer et à se désolidariser de ce genre de propos. Mais malheureusement les sanctions ne suivent pas.

L’image de la semaine

Quel message lançaient la police et l’armée à l’égard de la population ? Voici donc l’image de la semaine. Certains n’ont pas hésité à dire sur whatsapp, que la police embarquait la vierge.

Qu’a tweeté Mutabazi ?

Pour certains Burundais, Jean de Dieu Mutabazi n’a pas été à la hauteur de sa sagesse. Il a  aussi été emporté par l’épidémie de la semaine, l’ethnisme. Allons-nous le retrouver la semaine prochaine ?

Des sportifs qui font l’unanimité !

Plus rien n’arrête Francine Niyonsaba. Ses performances redorent l’image du Burundi. Elle a encore frappé à Birmingham. Et cette fois, de la bonne manière. Ses victoires, on ne s’en lasse pas, tout comme son compère masculin spécialiste du 800 mètres dont les victoires sont saluées par tous.

Qui va partir ?

Le Cndd-Fdd aujourd’hui au pouvoir a annoncé la tenue de son congrès pour les 17 et 18 juin. Une annonce qui fait parler. « On s’attend à ce que les choses changent », disent certains. Des têtes vont-elles tomber ? Les #Abatwip ont une idée !

https://twitter.com/nezerwejeancha2/status/738687581345435648

Le porte-parole de la police en deux tweets

Le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye aime tweeter. Soulignons-le. Ses tweets publiés sur son compte personnel ressemblent toujours à des messages officiels. Mais Il a, cette fois, tweeté pour promouvoir la culture burundaise. Mais un umutwip l’interpelle concernant l’arrestation des élèves de Muramvya. Espérons que quand il tweetera une blague, les gens ne le prendront pas au sérieux.

Il y a eu aussi ce tweet des « enlèvements » que bon nombre de Burundais n’ont pas compris. Certains sont restés sur leur soif. Mais quand les choses semblent être officielles, les réponses ne suivent pas.

Le bonus

En fait, c’est quoi cette abréviation ? « Coma », l’altération de la conscience ou « Koma », du swahili ? Le tweet qui a été objet de moquerie sur twitter a été vite effacé car on n’y comprenait rien. C’est ce tweet indisponible.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. Quoi qu’il en soit nous devons apprendre nos petits frères et soeurs cette grande richesse qui est « Amour », « Respect » et « Tolérance » parce qu’on ne récolte que la semence qu’on a semé! On peut avoir des diplômes plus élevés du monde mais quand on est voyou personne ne te respectera! Nous devons donc éviter de transmettre nos déceptions, notre haine ou nos échecs à nos enfants surtout les adolescents! Ce que ces élèves ont fait reflètent les dires de leurs parents ou leur entourage! Protégeons ensemble les mineurs contre les mauvaises informations!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.