article comment count is: 6

Monsieur le Président, j’envie votre mort !

Un  mois après la mort du président Bagaza, le blogueur Yannick Ndayisaba revient sur un autre aspect de ce décès que les gens semblent ignorer. Le président a connu une mort paisible que beaucoup de dignitaires burundais et le blogueur lui-même, envient.

Toutes les voix s’accordent pour saluer le travail louable du président Bagaza. Quand un homme a accompli ce qu’il considère comme son devoir envers les siens et son pays, il peut reposer en paix. Toutefois, il y a un point qui ne devrait pas nous échapper. On est tellement focalisé sur les honneurs du président bâtisseur qu’on oublie de remercier le Ciel de lui avoir réservé une fin aussi paisible.

Une mort paisible

Quand on parle de la mort d’un leader au Burundi, notre conditionnement nous indique soit un crash d’avion, une exécution dans un camp mystère ou un attentat à l’hôtel. Monsieur le Président, je suis loin de me réjouir de votre décès mais je me réjouis que votre sang n’ait pas été versé comme dans la plupart des scenarii passés. Je me réjouis que la dernière image que le Burundi gardera de vous ne soit pas un corps déshabillé, ôté de toute digité, troué d’une balle dans la tête et étalé au bord de la route. Je me réjouis que votre corps nous soit parvenu par l’avion avec tout le respect que vous méritez au lieu qu’il soit ligoté, emballé dans un sac et transporté par les vagues de la rivière Gikoma ou flottant sur les eaux de la Rusizi. Je me réjouis que vous ayez eu des funérailles dignes d’un homme d’Etat au lieu de finir comme mes proches dans une fosse commune. Je me réjouis que vous ne soyez pas disparu dans la nature, votre famille errant  et versant désespérément des rançons sans effet.

Si tous nos dignitaires mouraient âgés comme vous !

Mon colonel, vous connaissez sans doute la musique mais laissez-moi vous rappeler les paroles. La mort d’un cadre militaire au Burundi ne tombe pas par hasard. Elle est le résultat d’une minutieuse et complexe préparation. Généraux, colonels, commandants se font accueillir ou plutôt cueillir par une roquette sous la brume matinale. Peu atteignent le lit de l’hôpital. Leur procès se tient sur le pont Muha, à l’Etat-Major, dans la rue ou à leur domicile. N’avons-nous pas raison d’être reconnaissant que le Seigneur vous en ait préservé ?

Une mort que j’envie

Vous êtes décédé à l’âge de 69 ans, plus que l’espérance de vie moyenne des Burundais. Beaucoup de mes frères et sœurs auraient préférés pouvoir souffler d’autres bougies. Mais ils n’ont pas eu ce privilège. Peut-être que s’ils avaient eu assez de temps pour accomplir leurs rêves, ils auraient fait scintiller notre lumière. Je souhaite tellement atteindre votre âge et retarder au maximum mon dernier soupir. Mais rien ne m’assure que j’y arriverai. Monsieur le Président, j’envie votre mort. Certains me croiront suicidaire d’envisager ma fin; mais j’avoue que si le patron d’en haut me laissait la façonner, je prendrais la vôtre comme modèle. Quand la mort viendra réclamer son dû, j’aimerais qu’elle me trouve sur un lit d’hôpital, paisible, entouré des miens.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (6)

  1. c’etait un president digne de foi et c’est par ses oeuvres que nous sommes reconnaissant.merci le blogueur de nous couper le soufler et de faire au president ce qu’il meritait.

  2. Dieu donne quand Il veut et appelle quand Il veut,si non ,nous n’allions pas laisser notre Président de partir.On connait l’homme par ses actes,ce qu’il nous a fait,Dieu,seul le paira.Et je vous remercie d’avoir pensé encore à la mort de notre président.

  3. Un President est mort.Paix a son âme.Bien que n’etant pas burundais mais panafricanistes tout fait,je blamerai ce President pour la part qu’il a eu dans l’Assassinat ignoble et feroce du beau et jeune Roi Ntare V,mainant ainsi la Burundi au chaos..Paix A son Ame

  4. ego d’une part vrai mais laisser cette pilipili. Uko wabanye n’abantu niko n’iteka ringana mu kubavamwo. Bagaza nta dutima twinshi yari afise????

  5. Je pense que les talentueux patriotes auront à écrire sur cette personnalité historique qu’ a connue notre chère patrie!!L’unique président qui a pu redorer l’image de la nation sur tous les plans! Il s’endort!!!!

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.