article comment count is: 0

Burundi et Rwanda : deux fesses dans la même culotte !

Pour le blogueur Yannick Ndayisaba, les choses sont claires : malgré certaines craintes, l’histoire a déjà montré que les Burundais pouvaient tisser suffisamment de liens avec le Rwanda et l’Eglise Catholique. Et ainsi, la crise actuelle n’est qu’une petite montagne que les trois sauront surmonter ensemble.

Depuis peu, des discours haineux font la Une des médias. Nul n’ignore l’ampleur gravissime des mots dans l’histoire de notre région. Tout massacre à la machette a débuté par de la violence verbale. A force d’imaginer le scénario auquel nous mène cette « guerre froide », on se retrouve tétanisé. On a envie que tout cet ouragan ne soit qu’une bonne blague. Quoique parfois après en avoir suffisamment ri, on se retrouve à se demander si on ne devrait pas plutôt en pleurer. Aujourd’hui, on en est encore aux mots. Et je trouve qu’il serait prudent de s’en arrêter là.

Mais je trouve également qu’un peu d’espoir ne nous ferait pas de mal. Ce qui lie l’Eglise à l’Etat est assez solide pour être détruit si facilement. Certes, à écouter le discours de certaines autorités, nous sommes poussés à croire que rien ne va, que l’Etat ne veut plus de la bénédiction de l’Eglise. Mais cela n’est peut-être qu’un constat des « Indabira-kure » (ceux qui regardent de loin). Quoi de plus normal qu’empêcher une ingérence de l’Eglise dans les affaires politiques ? L’Eglise ne s’occupe pas de la politique. Mais quand la politique s’occupe de l’Eglise, c’est un devoir moral que d’avoir son mot à dire. C’est tout à fait normal même !

Le Rwanda et le Burundi

Juste des frères. Un blogueur les appelait même des faux jumeaux. Le Rwanda et le Burundi ont vécu assez d’épreuves ensemble, depuis la colonisation. Ils se battent parfois sans jamais s’abattre. Tout en précisant que ces propos dédaigneux sur la guerre des nez envers le Rwanda au moment où l’on pleure les victimes de ce crime d’être né Hutu ou Tutsi est un jeu de mauvais augure. Le Rwanda un laboratoire du génocide ? Et 1993 au Burundi ? Cela doit cesser.

Je le répète : je crois en un « one man show ». Et n’essayez surtout pas de m’en dissuader. Le Rwanda et le Burundi sont comme les fesses dans une même culotte. Ils se frottent toujours… mais ils ne se quittent jamais. Pareil pour l’Eglise et l’Etat.

Si cette guéguerre tournait en véritable conflit, je m’accrocherais à l’idée qu’ils sauront comment le gérer en frères.

Merci de voter pour Yaga ici et si vous avez du mal à voter, suivez nos instructions

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.