article comment count is: 6

Halte aux communiqués de la haine !

Des communiqués  pleuvent depuis  peu du camp présidentiel. Si ce n’est pour tirer à boulets rouges sur l’Occident, aux pays voisins, c’est pour s’en prendre à l’Eglise Catholique. Quoique les concernés le nient, Leïla (pseudo), bloggeuse, trouve que ces communiqués n’augurent rien de bon…

Comme une petite fille apeurée, je ne cesse d’écouter, lire sagement,  différents communiqués qui tombent  semaine après semaine.

Je suis tétanisée par ces mots d’une  rancune aigüe, subtilement  camouflée. Silencieusement,  j’implore, essaies de me rassurer. Je me dis que c’est moi  qui en fais une interprétation erronée.

Dans une vraie version, ou biaisée, l’homme aux lunettes, regard serein, chemise à l’effigie de l’aigle, qui lit souvent ces fameux communiqués d’un ton dur, va de l’époque coloniale jusqu’à nos jours. L’histoire est narrée, scrutée à la loupe. Il rappelle les périodes les plus sombres, tragiques, sanglantes. D’autres dates noires  sont omises, négligées, volontairement ou pas. Par coup de baguette magique, les coupables  sont démasqués, blâmés, dénigrés et accusés. Le réquisitoire accompagne parfois les charges. Le plus troublant, à force d’avaler les mêmes salades, l’histoire prend de plus en plus forme, devient « la vraie ». Ce n’est pas étonnant de voir « l’homme aux communiqués virulents» se faire des disciples partout. Certains y croient déjà.

Ironie d’histoire

C’est le côté le plus drôle. Il n y a pas longtemps que les rôles étaient inversés. L’accusateur fût lui-même l’accusé. La politique ! Ce qui fait mal, le jeu ne cesse de faire ses victimes. Parents, amis, enfants,…nous quittent chaque jour. Après, aucune forme de procès.

Ces communiqués ne sont là que pour remuer le couteau dans la plaie des rescapés, raviver les tensions du passé. Pourtant, les vrais bourreaux se baladent, sont parfois promus. Et les blessures s’aggravent par manque dejustice.

A y voir de plus près, les Burundais ont beaucoup plus besoin des messages d’unité, des discours rassembleurs. Les propos de haine ont déjà montré leurs limites. Nous en avons marre !

Merci de voter pour Yaga ici

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (6)

  1. Merci vraiment!! Ikibabaj nuko iyo bariko barasimbura imitima y’abarundi mukudondagura imyaka n’amatariki y’ibih vyatubabaj batigera bibuka imyaka bo nyen
    Bamaz bica biba iyo bakayirenzako uruho rw’amazi! Baronsera
    bbamaz

  2. Abarundi twaridukwiriy kumenya no kubona ko atakindi baba bakeney atari ugushaka ko tubagwa inyuma mukubashigikira mukabi bariko bakora n’imka kunyungu zabo kugira ngo bikingire muvyaha vyabo bakoz kand n’ubu bagikora!! Barabony ko umengo turi ibijuju bagashaka kudufata nk’ibirobo ngo tubabere inkinzo; ntitwibagire barundi ko rugeranyeko bagaterera amagara hejuru umwe wese azosama rwiw; hagukurikira ubwira; wokurikira ubuca bugaca twubaka igihugu cacu kizira abazura akaboze badutoneka; c’iterambere;kigizw n’ubumwe ibikorwa n’amajamber!!!

  3. Yakoz caaaaane notre soeur; kuko atumy ndonka aho mfatira mukugira ngire ico mvuz kurivyo yandits; nari narabuz aho nobihera!
    Yezu ati :«mwirinde umwambiro w’abafarizayo!» kand yabivuz imperativement bivuga ko ryari itegeko bitari ivyingingano kuko yaramaz no kuba décriva uko bamez kand yabwira igihugu cose ca Israël; nanj nti barundi barundikazi mwirind umwambiro wabo babisha atakindi barota ataruko mwojana muburoko! Ntaciza bakuronderera iyo batanguy kukwibutsa ibih bibi vyaranze ubuzima bwaw!! Kubra iki batokwibuts ibih vyiza vyaranz ubuzima bwaw bagashaka kukwiraburiza umutima? Burya uwukubabaje aba akigiriy neza cank nabi? Kiranoneho gutoneka bibabaza gusumba gukomeretsa!!.abo bantu sont des gens sadique; baryoherwa abandi bababay; mubiyubareko kuvyo bababwira murabe ko vyubaka nuko bisambura; murabe ko haraho bibageza mw’iterambere ryanyu cank ko bitabashikanayo; ubundi politique nkiyo ntaho igeza igihugu atari kugita minyenga; ubona ariyo iterambere; murame mwibuka ko ubujakuzimu atari
    ubufatanamende!! Yeau ati :«abari n’amatwi yo kumva nibumve!» ivyo
    yabivuz kuko yarazi ko hariho abamaz kunywa kuri wa mwambiro wabafarizayo yabona ko ari ba ntibakivayo ninabo yavuga ngo bafise amatwi manini ariko ntibumve bafis amasoso manini ariko ntibabone!»

  4. Nagombe ndangiz ndababwira abamaz kwakira kuruwo mwambiro nti : il n’est jamais tard umwanya wo kuwirukisha nuwu nyene; turabe iyo tuja ntiturabe iyo tuvuye twohava tumera nka muka Roti yagindukiy kuraba inyuma agahinduka inkingi y’umunyu! A bon entendeur…!

  5. où sont passés les beaux discours rassembleurs, plein d’espoir, et réconcilient que les hommes politiques de toutes mouvances (opposition et pouvoir) nous ont prêchés après les accords de paix d’Harusha? les Burundais ne veulent plus se nourrir de la haine, la division ou la violence!
    Ils ont besoin de toutes ces différences qui ont depuis longtemps fait la fierté de ce beau pays…..
    PEACE!!!!!

  6. Harya ngo uwukize ikinyoro acita agahere kandi ngo iwugiz isemo yibagira icamwirukana.Dukwiye kumenya ko kahise gategura kazoza. on n’oublie jamais, on vit avec. uwudashaka kuvyumva nuko bifite co bimwibutsa kimukorako. mumenye iyo muva niyo muja. mwime amatwi ababigisha amacakubiri ariko ntimwibagire iyo mwavuye. Nimba kwibutsa kahise bibabaza umutima wawe n’amatwi, wibaz rero uwo ako kahise kabayeko nawe uko akumva.Uheze umuhe amahoro ntukamwibutse yohava ………
    imana iguhezagire mwana. wandika vyiza.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.