article comment count is: 2

Chères femmes, vous êtes braves

Le monde célébrait ce 8 mars la journée internationale de la femme. Une occasion pour le blogueur Spageon Ngabo de rendre un hommage à ces vendeuses  de fruits et légumes au centre-ville de Bujumbura.

Vous êtes de Musaga, Kamenge, Cibitoke, Kanyosha, Kinama, Buterere,…de toutes les périphéries de la capitale Bujumbura.

Vous vendez des légumes, des fruits, autour de l’ancien marché central. Vous vous levez très tôt le matin, passez toute la journée, assises, sous un soleil accablant, devant un panier de tomates, d’oranges ou un tas d’ananas.

Quelques fois, des policiers vous tabassent quand ils débarquent le soir. Ils vous dérobent de tout ce que vous avez, chargent leur insatiable camion.

Le lendemain, vous revenez. Vous ne lâchez jamais prise. Vos responsabilités, votre détermination, ne vous permettent pas de croiser les bras, de laisser l’oisiveté, la méchanceté gagner du terrain. Parce que parfois vous êtes les seules à nourrir toute la famille, à supporter les frais scolaires de vos enfants, …

Et nous ?

Nous assistons impuissants à votre harcèlement. Personne ne lève le doigt pour réclamer quoi que ce soit en votre faveur. Vous crevez sous nos yeux. Vos soucis sont les parents pauvres des programmes de développement de ceux qui nous dirigent. Les autorités n’ont pas du temps pour vous. La politique a tout pris.

Pourtant, une petite subvention suffirait. Vous auriez aussi vos stands dans différents marchés. Des ONG à base communautaire peuvent vous aider. La mairie a la capacité de vous rassembler en associations à but lucratif, en coopératives. Ce serait un « win-win ». Vous gagneriez dignement votre vie. Et vous seriez de véritables « bailleurs » de l’Etat avec vos impôts et taxes.

Le pays a besoin de vous. Encore une fois : bravo chères femmes !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Toutes mes félicitations Spageon!
    J’ai toujours vu en toi des talents monsieur!Cela à travers notre cohabitation,echanges,.. sans oublier la façon dont tu te donnes pour travailler,défendant le but commun!Je t’ai jamais vu réclammer un prix que celui de voir les objectifs nobles réalisés ou voir tes amis satisfaits.
    Te voilà encore avec un paquet bien rempli!
    Courage et sois fort encore une fois,Dieu t’en répondra au centiple.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.