article comment count is: 2

Burundi : aucune crédibilité pour diriger l’EAC

Bientôt, ce sera au tour du Burundi de diriger la Communauté Est-Africaine. Pour le blogueur Jimmy Kagabo (pseudo), les choses sont claires : Pierre Nkurunziza n’est pas éligible.

Le journal The East African nous informe que c’est au tour du Burundi de diriger la communauté est-africaine.  Les chefs D’État se rencontrent à Arusha en février prochain pour trancher sur la question : faut-il donner le pouvoir au président Nkurunziza ?

« Le chef d’État burundais se déplacera-t-il ? », s’interroge le journal. Pas sûr. « La dernière fois qu’il a quitté le Burundi, il a subi un coup d’Etat. Et les textes ne permettent pas aux chefs d’États de l’EAC de confier sa direction à un président qui est absent », rappelle the East African, avant de préciser que durant la session de février, le Burundi doit proposer un candidat pour succéder au Rwandais Richard Sezibera au poste de secrétaire général.

Mon point de vue 

Si, contre toute attente, le président burundais s’y rend, il ne dispose pas de la légitimité nécessaire pour diriger une organisation internationale. Sa décision de briguer un troisième mandat malgré les protestations, a mis son pays à feu et à sang.

La Communauté est-africaine doit refuser tout candidat burundais. Le secrétaire général doit être quelqu’un qui a une vision pour la région. Et je doute qu’il en existe un dans le cercle rapproché de Nkurunziza.

Faut-il sortir de l’EAC pour autant ?

C’est la société civile burundaise qui provoque le débat. Six associations ont récemment lancé une pétition, demandant à l’assemblée de la Communauté est-africaine et à l’Union africaine de rayer le Burundi de son organisation. Ceci afin de manifester leur indignation face à la détérioration de la situation des droits de l’homme dans le pays.

800px-Road_between_Burundi_Gitega_and_Bujumbura_-_Flickr_-_Dave_Proffer_(3)

Photo de  Dave Proffer

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. heureusement que tu dis que c’est ton point de vue si non il fallait penser aussi que la cours de l’EAC a rendu un verdict en faveur du président nkurunziza. cela sous entend que l’EAC reconnait NKURUNZIZA comme président légitime si elle ne veut pas être contradiction avec sa cours.

  2. MB ICO MUBUZA KUGENDA NI NDE?ADASHATSE KUGENDA UBUBASHA BWO GUTUMA ARABUFISE,KUB INDONGOZI YA COMMUNAUTE NIVYIZA CANE KUK ABATOVYI BOBO NTACIZA NA KIMW BIGERA BASHIMA MUGIHUGU BAKABANDANYA BABUCAFUZA.BOMENYA KAND KO ABO BAZUNGU ATARIBO BOKUNDA UBURUNDI KURUSHA TWEBW BWIBARUTS.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.