article comment count is: 0

Armel Manirambona, le touche-à-tout

C’est au niveau de la première avenue à Musaga, qu’Armel Manirambona a été blessé par un policier. Son grand-frère relate qu’il y avait énormément de policiers et militaires qui leur tiraient dessus. Armel a été touché d’une balle, juste sous le cœur, endommageant une artère importante permettant l’alimentation en sang de ses membres inférieurs. Les infirmières lui expliqueront par la suite que, même si ce n’était qu’une balle, elle provenait d’une arme puissante, probablement une mitrailleuse, car elle avait laissé un trou énorme dans son corps.

Par Enfants du Pays

À cause du chaos régnant lors de la manifestation violemment réprimée, son grand-frère l’avait perdu de vue très tôt dans la foule. Il était avec quelques amis lorsqu’un policier lui tira dessus. À cause du désordre et trouble présent dans les rues de Musaga cette journée-là, il fut difficile de l’évacuer rapidement vers un hôpital. Finalement, après avoir perdu une quantité importante de sang, ce sont ses amis qui ont réussi à le rapprocher d’un véhicule de la Croix Rouge. Ce dernier l’emmena à l’Hôpital Prince Régent où il subit sa première opération chirurgicale. Il y passa une semaine. Dû au manque de soins et de médicaments, il fut ensuite déplacé à l’Hôpital Roi Khaled où il succomba à ses blessures le 27 mai 2015, après deux semaines de souffrance et trois opérations non réussies.

Armel Manirambona est né le 05 mars 1988, dans le quartier de Musaga, à Bujumbura. Fils de Salvator Rufyiri et Joséphine Ndayizeye, il est le deuxième d’une famille de trois enfants. Son père est décédé en 1995. Armel a donc grandi avec sa mère, son grand-frère et sa petite sœur. Il a fait ses études primaires à l’école Stella Matutina, ses études secondaires au Lycée du Lac Tanganyika (cycle inférieur) et à l’ETS Kamenge (cycle supérieur). Avant sa mort prématurée, il fréquentait l’Université Hope dans le programme d’Informatique de gestion. Il prévoyait d’ailleurs défendre son mémoire au mois d’août 2015. Malheureusement, Armel n’obtiendra pas ce diplôme et ne pourra pas entamer ses études de 2ème cycle comme il le souhaitait.

Lire la suite ici

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.