article comment count is: 0

Coups de feu fantômes à Bujumbura

Presque toutes les nuits, les citadins de Bujumbura ont droit à des rafales de balles en guise de fond sonore. L’identité de ceux qui tirent est jusqu’ici un mystère. Les autorités, elles, gardent le silence absolu sur ces faits. La blogueuse Dacia Munezero partage ses craintes et ses inquiétudes.

La contestation contre le troisième mandat a pris fin dans les rues. Malgré cela, aucune nuit ne passe sans que des coups de feu à l’arme lourde ou légère ne se fassent pas entendre dans plusieurs quartiers de la capitale. Le matin venu, aucune revendication. Silence radio. Rien ne s’est passé, dirait-on !

Les forces de l’ordre sont les seules à fournir une explication. « Il s’agit d’un policier qui aurait fait un cauchemar et qui a tiré dans tous les sens », a avancé un jour le porte-parole de la police, avant d’excuser une deuxième nuit de tirs par : « C’était un policier ivre qui a appuyé sur la gâchette. »

Ces commentaires invraisemblables de la police n’élucident en rien le fait que ces coups de feu s’étendent sur toute la capitale en quelques minutes. Certains citadins ont pris l’option de s’en moquer. « C’est ça désormais notre karaoké », ironisent-ils. Pourtant, ces fusillades ne cessent d’allonger la liste des victimes.

Ma crainte

La question me semble légitime : qui est derrière ces multiples coups de feu fantômes ? Des rebelles ? Des civils ? Des policiers ? Personne ne semble pouvoir répondre à cette question.

Une partie de la population est terrorisée. Et aucune déclaration ne filtre ni du gouvernement, ni des corps de sécurité. Aucun discours d’apaisement. Rien.

Les citadins vivent maintenant au jour le jour, la peur au ventre, sous le bruit des balles. Les soirées prolongées avec les amis, à Bujumbura, c’est de la vieille histoire. Mieux vaut rentrer tôt que d’être la prochaine victime de ces balles perdues qui viennent je ne sais d’où.

Ainsi va ma ville. C’est triste.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.