article comment count is: 0

Sauve qui peut !

Au Burundi, la situation s’enflamme. Le président Pierre Nkurunziza a franchi l’étape des élections législatives et s’avance vers la présidentielle. En attendant, notre dessinateur Polman constate que bien des Burundais quittent le navire.

Les élections législatives et communales ont eu lieu lundi. L’après-midi même, le pouvoir annonçait que 95 % des électeurs inscrits s’étaient prononcés. Une participation « massive », selon le gouvernement. L’opposition, au contraire, assurait que son appel au boycott des scrutins avait fonctionné.

Désormais, l’élection présidentielle, prévue le 15 juillet, se profile à l’horizon. Mais les personnes qui fuient le pays ne cessent d’augmenter. Au-delà des réfugiés, partis dans les pays voisins, l’on compte dernièrement aussi le deuxième vice-président et le président de l’Assemblée nationale parmi les fugitifs.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.