article comment count is: 1

26 heures de détention à l’aéroport de Dar-Es-Salaam

Trois figures du mouvement contre troisième mandat de Pierre Nkurunziza ont passé plus d’une journée détenus à l’aéroport de Dar-Es-Salaam. Me Cyriaque Nitegeka, l’un d’eux, témoigne.

Par Yaga

Vendredi 29 mai. 14heures, heure de Dar Es Salaam, à Nyerere International Aeroport, Maître Cyriaque Nibitegeka, un des militants de la société civile débarque. Valise en main, fatigue du voyage, dans les « Gate » pour se faire enregistrer, une imprévue s’invite : un policier lui demande de le suivre. « Juste le suivre ». Nibitegeka tente de savoir pourquoi mais le policier lui rassure qu’il l’amène dans un endroit « sûr » et que c’est sur ordre des autorités tanzaniennes. Pas plus ! A sa surprise, il trouve Chauvineau Mugwengezo déjà arrêté. Alerte ! Les tractations commencent. Les passeports sont confisqués. Les passagers ne comprennent pas ce qui se passe. « Nous sommes vite enfermés dans une sorte de cachot à l’aéroport », confie-t-il. La nuit devient longue, très longue, surtout sans savoir ce qui est arrivé à Me Armel Niyongere, Me Janvier Bigirimana, Mme Justine Nkurunziza et Mme Christine Mbonyingingo tous partis ensemble sur une même invitation : « Nous participions dans une rencontre de plaidoyer en marge du sommet extraordinaire de l’EAC. C’était sous l’invitation du Panafrican Lawyers », explique toujours Me Cyriaque.

Vers 3heures du matin, Nibitegeka et Mugwengezo accueillent un nouveau venu : Pancrace Cimpaye, leader de la coalition ADC Ikibiri en Europe. L’emprisonnement se transforme en club politique. Le débat politique s’allume jusqu’à ce que le soleil jette ses premiers rayons sur Dar-es-Salaam.

La détention perdurera toute la journée jusque tard dans l’après-midi.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.