article comment count is: 0

Orchestré par les militaires, accepté par le peuple ?

Coup de théâtre ! En début d’après-midi, alors que Pierre Nkurunziza est en Tanzanie pour rencontrer ses homologues de la région et que le peuple continue à fronder à son propos, l’ancien général-major Godefroid ‪Niyombare prend la parole sur Bonesha FM. Il annonce la destitution du président Pierre Nkurunziza.

Après plus de deux semaines de blocage, d’absence de dialogue et d’intenses manifestations, la situation évolue. Un militaire a agi. En bien ou en mal ? Cela dépend du point de vue…

Le discours de l’ancien général-major diffusé sur les ondes a été salué ou dénié, selon les camps. Du côté de la présidence, l’heure est apparemment aux négociations internes. Comment vont-ils répondre à l’événement de cet après-midi ? Tout le monde l’ignore. Du côté des manifestants, aux dires des cris de joie entendus dans les rues de Bujumbura cet après-midi, il semble qu’ils aient trouvé un nouvel allié sur qui se reposer. Probablement passeront-ils le flambeau. L’on avait déjà souligné l’entente cordiale entre les civils et l’armée. C’est aujourd’hui visiblement confirmé.

Soulèvement populaire face à une décision du pouvoir. Manifestations de plusieurs semaines. Défense, puis appui de l’armée. Se dirige-t-on vers un scénario à la burkinabè ? Il est encore trop tôt pour l’affirmer.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.