article comment count is: 0

Burundi : la manifestation et le cache-cache

Je ne sais par où commencer ! (Le trac peut être, de la nouvelle plateforme wordpress ? (Umuhini mushasha utera amabavu !) Et dans l’entre temps il y a tellement de choses qui se sont passés et qui se passent ces derniers temps que je ne sais quoi écrire ou laisser.

Par Dacia Munezero

Commençons par le plus récent des évènements. 17 avril, vendredi passé, le jour des manifestations contre le 3ème mandat de notre silencieux Président.

Après un début raté autour de l’ancien marché, les manifestations ont repris vers 11h devant le palais des arts. Plus tard dans l’après-midi, alors que le calme semblait revenir, les affrontements entre la police et les manifestants avaient recommencé de plus belle, à différents coins de la ville. Oui, c’était violent et brutal quand un policier attrapait un manifestant. Mais à un certain moment cela devenait drôle ! Vous connaissez n’est-ce pas le jeu de bandit-police ou celui de » Ninde atinya intambwe? »(Qui craint le lion?) Eh ben, c’était pareil! Les manifestants se plaçaient à une certaine distance des policiers et commençaient à chanter tout en étant prêts à courir ! Et quand les policiers démarraient la course, hop ! Tout le monde courait dans tous les sens. Et un nouveau groupe se formait à un autre endroit et pousser encore une fois la chansonnette.  Je vous jure, les policiers sont rentrés à la maison mais fatigués, comme pas possible !

Retrouvez la suite du témoignage de Dacia ici

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.