article comment count is: 1

La manif des policiers et non des opposants

On peut s’interroger sur la manifestation avortée aujourd’hui. Le dispositif sécuritaire déployé aurait été dissuasif pour que la marche manifestation n’ait lieu ?

Par Yaga

Cette opposition politique qui a appelé les habitants à manifester contre l’éventuel troisième mandat du Président Nkuruzinza, peut se congratuler, au moins, d’avoir réussi quelque chose : organiser une exhibition des hommes en bleu à travers la ville de Bujumbura. La police anti-émeute était parfois présente à des endroits inattendus.

A la place de l’indépendance, les policiers étaient parfois sujets de moqueries. Ils ont reçu quelques piques de la part de la population. Les taximen présents à ce lieu laçaient timidement « ukuri n’ubuntu » (la vérité et l’humanité) le slogan du parti MSD de l’ancien journaliste aujourd’hui en exil, Alexis Sinduhije. Certains policiers semblaient être agacés. On ne saurait dire si c’est le soleil accablant de Bujumbura qui les agaçait ou parce qu’il n’y a pas eu d’actions ? Quoi qu’il en soit il y a eu quelque chose de particulier aujourd’hui.

PS : Cinq partis de l’opposition ainsi que les frondeurs du CNDD-FDD, avait appelé la population à descendre dans les rues pour protester contre un probable troisième mandat de Nkuruzinza. Mais dans la soirée un communiqué du ministère de l’Intérieur interdisait cette manifestation avec le même terme juridique très prisé par l’administration : l’illégalité de la manifestation.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.