article comment count is: 0

Mon cœur saigne!

Ezéchiel Ndayizeye est un slameur burundais. Il sent l’hostilité grandissante (des jeunes) envers son président et désire prendre sa défense. Il veut réagir. Voici son slam, qui s’adresse au président Pierre Nkurunziza.

Monsieur le président,

Mon cœur saigne

À cause d’un peuple furieux que je côtoie sous les soleils-fanfarons

Un peuple qui prétend détenir la vérité

Après avoir été foudroyé par les ondes des radios « munwa » [trottoirs]

Un peuple qui n’a jamais épousé

Et qui ne veut même pas doter

L’ultimatum des vents impétueux au pays de Gisabo [ancien roi du Burundi]

 

Monsieur le président,

Mon cœur saigne

Parce que nos rivières charrient la chair humaine

Mon cœur saigne parce que le sang n’a jamais cessé de couler

Depuis 1972, les mêmes scénarios

 

À l’heure actuelle, des cadavres nous étalent leur puante beauté

Mais qui a tué ?

Cette fameuse question qui massacre le cœur des perdants

Un ivrogne macchabée sur la chaussée

On dira que c’est toi, monsieur le président

Ceux qui vont s’entretuer pour…litiges fonciers

On dira que c’est toi, monsieur le président

Un pauvre commerçant qui se fera descendre pour son fric

Et que son corps soit retrouvé à la Rusizi [rivière qui sépare le Rwanda du Burundi]

On dira que c’est toi, monsieur le président

Ceux qui veulent enterrer ta cervelle iront tuer

Au nom de qui ?

Devine, monsieur le président !

Au nom du peuple ? Il ne veut pas changer… « Le peuple n’a pas à changer ! »

« Non ! C’est le président qui doit changer »

Tu n’as pas le choix, monsieur le président

Ils seront toujours trop nombreux à envier ton fauteuil

Des meurtres seront ajoutés à ta facture

Parce que c’est toi le boss qui dois payer

 

Mon cœur saigne, monsieur le président

Il faut prier pour le peuple, les Barundi

Parce que moi, je les ai vus dans leurs églises et mosquées

Ils ne cessent de prier pour vous, pour que Dieu vous protège

Et surtout qu’il vous donne la sagesse

Pour ne pas être séduit par « ce truc »

Ce truc. Que certains appellent déjà troisième mandat

 

Que votre sagesse, monsieur le président, les désillusionnent tous !

Monsieur le président,

Votre silence l’étrangle…le peuple veut que tu parles !

Votre méditation a été longue, monsieur le président

 

Mon cœur saigne, monsieur le président

Parce que ce peuple ignorant veut que vous partiez

Mon cœur saigne, car je vous aime

Monsieur le président, le peuple est intoxiqué

Et si je devrais parler de toutes vos réalisations

Le taux de mortalité infantile qui a baissé

Les écoles primaires qui se sont érigées

Les routes qui se sont macadamisées

L’avancée dans l’agriculture, l’élevage

Les relations extérieures, la paix dans le pays…

Le prétendu peuple « illuminé » boucherait les oreilles

 

Monsieur le président, il faut prier pour le peuple

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.