article comment count is: 0

Nadia Hitimana veut parler ouvertement de la menstruation

« Au Rwanda, la menstruation est un tabou car on a peur du sang et parce que c’est lié à la reproduction. Les parents pensent qu’en parler à leurs enfants les mènera vers une vie sexuelle incontrôlée. »

L’objectif de Nadia Hitimana, très active au sein de la société civile rwandaise : briser le silence autour de la menstruation et donner les moyens à l’adolescente rwandaise d’exploiter son potentiel. Âgée de 26 ans, elle faisait partie des 500 jeunes leaders africains reçus par Barak Obama en 2014 dans le cadre du programme Young African Leaders Initiative (YALI). Dans cette édition de Rencontres et profils, elle parle de cette expérience et raconte le combat qu’elle mène.

Cette édition de R&P est une coproduction avec notre collaborateur à Kigali, Nicolas Gatambi.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.