2016

Flash sur 2016, l’année à rebondissements

A quelques semaines de la fin de l’année, force est constater que 2016 a été une des années les plus riches en informations. Le blogueur Franck Nziza revient sur quelques moments des plus marquants.

Au Burundi, en Afrique et dans monde, cette année a été marquée par des surprises, des coups de théâtre, des retournements de situation : Des présidents millionnaire et milliardaire, des démissions en cascade, défaite électorales inattendues, etc. Une véritable orgie de l’information.

La charité bien ordonnée commence par soi-même. Au Burundi, on notera surtout les effets directs du troisième mandat : Le retrait du Burundi de la CPI, Arusha II, les visites de Samantha Power, Ban Ki Moon, etc. Et on ne ratera pas de mentionner les manifestations de tout genre organisées par l’administration en place et le parti au pouvoir pour s’insurger soit contre Louis Michel, Samantha Power, le Rwanda, la Belgique, la France, les Nations Unies,…

Et enfin la controverse sur l’élection d’Edouard Nduwimana comme Ombudsman. Ce dernier qui s’est rendu célèbre par la « nyakurisation » des partis politiques et des organisations de la société civile. Et tout est bien qui finit bien : la première femme burundaise médaillée olympique, Francine Niyonsaba.

Ailleurs…

A tout seigneur, tout honneur. Le pays des Lords se jette à l’eau en se retirant de l’Union Européenne et c’est le Brexit. David Cameron perd son pari et démissionne.

Outre atlantique, le pays de l’Oncle Sam nous surprend en portant à la Maison Blanche un inconnu de la politique américaine, Donald Trump, un  milliardaire aux propos révoltant. Non loin de là, l’énigme vivante de l’intelligency américain, El commandante Fidel Castro s’est éteint alors qu’il était un véritable monument pour son pays et une source d’inspiration pour de nombreux leaders dans le monde.

Du côté de l’hexagone, Nicolas Sarkozy se fait massacrer aux primaires, signant son enterrement politique. Comme cela ne suffisait pas, François Hollande renonce à être candidat pour sa propre succession.

De l’autre côté des alpes, le Président du conseil italien, Matteo Renzi démissionne à la suite d’un référendum constitutionnel rejeté.

Cap vers le Sud : Quelques mois avant son homologue américain, un millionnaire africain, Patrice Talon est élue Président du Bénin. Et puis non loin de là, après 22 ans au pouvoir, Yaya Jammeh perd à la surprise générale les élections présidentielles et accepte sa défaite avant de revenir sur sa décision criant au holdup électoral. Comme pour couronner le tout, après 37 ans à la tête de l’Angola, Eduardo dos Santos met un terme à son règne et renonce à se présenter aux prochaines présidentielles en 2017.

Un dinosaure qui lâche du lest ? Ce n’était pas dans les gènes de l’espèce africaine.

Articles récents

Say your opinion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*